Notre amie Leah Stuttard vient d'enregistrer une séquence à Sainte Marguerite qu'elle devait chanter ce soir 27 juin 2020 à l'occasion du concert de Quarte&graal à l'Abbaye de Graville pour les 15èmes Prieurales. Cet hommage au festival nous redonne des forces pour envisager l'avenir. A écouter en public à l'automne pour le concert "Richard Cœur de Lion".

"Pour représenter la période que Richard Cœur de Lion a passé en Angleterre, à Oxford où il est né, je chante ici une séquence (1) pour Sainte Marguerite (2). Elle aurait été avalée entière par un dragon mais elle s'est sauvée en faisant le signe de la croix qui a fait éclater l'estomac du dragon et l'a fait sortir à nouveau ! (Elle a quand même été martyrisée horriblement par la suite comme il est dit dans cette séquence).
Jacques de Voragine, l'auteur de la Légende d'Or du 13ème siècle, ne croit pas à cette histoire et pense simplement qu'un dragon lui est apparu dans sa cellule de prison et a disparu à la vue de son signe de croix. Elle était en fait une sainte très populaire dans l'Angleterre médiévale et était associée à la protection des femmes en couches (ce qui explique probablement sa popularité !)
À lire, un article en français intéressant sur les images de Sainte Marguerite en Provence. (3)
La séquence Flos convallis est egressus vient d’un manuscrit de provenance anglais qui se trouve actuellement à la Bodleian Library à Oxford mais qui montre une connexion avec une église ancienne à Shrewsbury (4), 150 km au nord-ouest de Oxford à peu près, vers les frontières avec le Pays de Galles. Les contenus de ce codex ne sont pas juste musicaux. Comme beaucoup de musique médiévale anglaise, on trouve des morceaux par ça et par là, côte à côte avec choses diverses, comme ici, un martyrologe, plus exactement le martyrologe d’Usuard (5). Cette source date de la deuxième moitié du XIIème siècle.
Je l’ai choisie parce que tout simplement la mélodie me plaît. Aussi parce que la sainte est fortement liée aux femmes. Mais en voulant la relier au roi Richard, j’ai cherché s’il y avait peut-être une église à Oxford dédiée à Sainte Marguerite. Je n’étais pas déçue !
L’église de Saint Margaret (6), qui date comme notre manuscrit du XIIème siècle, se trouve juste en dehors de la ville dans le village de Binsey. Elle est connue pour un puits sacré (7) qui a inspiré Lewis Carroll dans le chapitre VII de son livre Alice aux pays des merveilles. Bon, c’est un peu un vœu pieux, mais peut-être que Richard connaissait cet endroit de pèlerinage où les eaux étaient censées avoir des pouvoirs de guérison...
Bonne écoute !

1 Séquence: https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9quence_(liturgie)

2 Sainte Marguerite: https://fr.wikipedia.org/wiki/Marguerite_d%27Antioche

3 L'article sur les images de Sainte Marguerite en Provence: https://imageson.hypotheses.org/393

4 L'église ancienne à Shrewsbury: https://www.google.com/maps/place/Saint+Chad's+Church/@52.7073395,-2.7589294,15z/data=!4m5!3m4!1s0x0:0x16e84764da96535b!8m2!3d52.7073395!4d-2.7589294

5 Martyrologe: https://fr.wikipedia.org/wiki/Martyrologe#Martyrologe_d%E2%80%99Usuard

6 L'église de Saint Margaret à Binsey: https://www.google.com/maps/place/Binsey+Ln,+Oxford,+UK/@51.7607053,-1.2885727,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x4876c682d22a0d9b:0xdab1916cecf5c966!8m2!3d51.7649656!4d-1.2896675

7 Le puits qui a inspiré Lewis Carroll: https://www.atlasobscura.com/places/saint-margarets-well-in-binsey

Ce soir devait être le final des 15èmes Prieurales... L'annulation du festival ne nous a pas empêché de continuer la musique et de penser aux mois à venir. Aussi nous voulions partager avec vous ce soir, jour de notre concert reporté, une danse du concert "Richard Cœur de Lion" programmé initialement ce samedi 27 juin 2020. A distance nous avons chacun enregistré notre partie et notre harpiste préférée à fait au mieux ce montage afin de vous donner rendez-vous à l'automne pour notre concert en public!

Avec :

Evelyne Moser : vièles à archet, marionnettes et chant
Leah Stuttard : harpe et chant
Séverine Garrigues : rote et chant
Ghislaine Affagard : flûte à bec, muse au sac et chant
Élisabeth Montaufray : lyre et chant
François Touvet : percussions et chant
François Montaufray : luth roman et chant